« Fair by Innovation », le mantra des Alchemists!

Partager  
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Une désindustrialisation progressive qui devrait nous alerter…

Voilà près de 40 ans que la France, plus largement l’Europe – exception faite de l’Allemagne – font face à un phénomène d’érosion industrielle lente, progressive, mais inexorable. Force est de constater que nous sommes incapables de l’endiguer. Plus grave, longtemps nous n’en appréhendions pas les conséquences désastreuses, oubliant que l’industrie est le pivot de l’ensemble des activités économiques au service de notre vie réelle. Un préalable sur lequel la finance, les services, l’agriculture et le bâtiment peuvent se développer.

Ces vingt dernières années, aux migrations industrielles liées au facteur coût, se sont ajoutées des mutations industrielles, plus rapides, plus violentes et plus complexes au nom des transitions écologiques et numériques. Avec la pandémie COVID-19, le mot résilience a ouvert la porte à des projets de relocalisation, alors que la crise des vaccins ouvre les yeux de beaucoup sur les conséquences humaines d’une désindustrialisation, qui après avoir fabriqué des chômeurs menace nos vies.

Réenchantons la France et l’Europe…

Ainsi, la crise de la COVID a mis les Français, comme les Européens, au pied du mur. Nous voici confrontés concomitamment à trois défis majeurs : sanitaire, écologique et digital. Nous voici également en compétition avec d’autres projets de civilisation, en particulier l’alternative sino-américaine qui nous est proposée depuis trop longtemps. Après l’âge de l’écriture, puis celui de l’imprimerie, ce sont à présent les technologies digitales, en particulier l’intelligence artificielle (IA), qui transforment l’histoire et bouleversent les équilibres mondiaux. Au cœur de ce nouvel âge de l’aventure humaine, il nous faut sans doute parier sur l’essentiel, soit le triptyque bienveillance, diversité des talents et innovation collaborative. Ce sera demain l’ADN de la compétitivité et de la créativité de nos entreprises humaines, une condition essentielle pour réenchanter la France et l’Europe.

Ce triptyque se construit autour du savoir collaboratif et de la valorisation bienveillante de chacun et chacune, dans la singularité de sa personne. S’entourer, accompagner et valoriser la diversité des talents devient primordial. Les fédérateurs de demain pourront compter sur la diversité de leurs équipes, aux profils et cultures multiples. Cet « essentiel » s’épanouit dans un environnement collaboratif, libéré des systèmes archaïques qui favorisent le conflit.

C’est aussi un rapport anthropologique au temps, et non pas sa mise en coupe réglée au nom des charmes dangereux des « butins de court-terme ». Un nouveau temps, où l’échec mène à l’innovation, et où « scaler » ne rime pas avec « spéculer ». Trouver le « bon tempo » conduit naturellement à s’interroger sur le partage de la création de valeur dans l’entreprise, au sein de nos écosystèmes, ou, au profit du bien commun. Et voici que se dessine un chemin pour conduire chacun de l’ancien monde au « monde d’après ».

Les crises que nous traversons questionnent également l’impact qu’une politique veut et peut avoir sur ses territoires. Autour d’un nouveau dialogue local, il est temps de développer dans nos territoires les valeurs qui font la France. Au-delà de nos cités-monde, et de l’impact du marché unique européen et de ses consommateurs, pensons à nos territoires français comme un vivier de talents au potentiel immense. Ce sera notre défi majeur que de réussir une dépense bienveillante et décentralisée des 1 800 milliards investis par l’Union européenne dans les sept années à venir, en commençant par les 100 milliards du plan de relance « Made in… Bercy » !

L’Académie The Alchemists, « Problem Solvers », qui simplifient la complexité…

Dans ce contexte, 50 talents se sont constitués en collectif, l’Académie The Alchemists, des entrepreneurs indépendants justifiants de plus de 1 000 années d’expérience cumulée, d’une solide expertise plurisectorielle et métiers, attachés au sens et au résultat.

Notre collectif conduit des actions pragmatiques au service des territoires et de ses écosystèmes d’entrepreneurs pour transformer – ou plutôt révéler – l’immensité de leur potentiel, en se rappelant, à l’instar de Galilée, qu’« on ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux, tout ce qui est à apprendre ».

Ainsi, The Alchemists éclairent, coopèrent et créent les conditions écosystémiques au service des entreprises au service de la performance.

Ainsi, nous voici engagés, tel Diogène de Sinope, brandissant notre lanterne au visage des nouvelles générations à la recherche des talents et des innovations à même de féconder à l’échelle d’un Hexagone comme d’un continent et de ses territoires une société de la bienveillance !

Paulo Coelho a écrit dans L’Alchimiste : « si vous écoutez votre cœur, vous savez précisément ce que vous avez à faire sur terre ». Chacun de nous porte en lui sa possible légende personnelle. Et, nous avons chacun rendez-vous avec ce projet particulier dont l’accomplissement révèle notre capacité à puiser au plus profond de nos envies.

The Alchemists sont à vos côtés pour créer un monde futur équitable et responsable, en faisant de la proximité et l’innovation le cœur de notre ambition nationale, européenne.

Michel Paolucci & Henri Lastenouse Académie The Alchemists

Photo par Sean Pierce sur Unsplash

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Dans la même catégorie

S'inscrire à la Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer aux actualités de la plateforme, ses nouveaux
articles, ses prochains événements, ses informations inédites et ses prochains projets.

Commentaires

Pour réagir à cet article, vous devez être connecté

Vous n’avez pas de compte ? > S’INSCRIRE

Laisser un commentaire