Former effectivement les générations futures aux métiers de la culture, du marché de l’art et du luxe

Travail
Partager  
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Quelles sont les principales écoles de votre groupe en France et en Europe ?

Les principales écoles en France sont l’École de Condé (design, arts graphiques, restauration de patrimoine), l’ECV (design, animation, digital), l’École supérieure de publicité, l’École supérieure du digital, l’EAC, l’Institut national de gemmologie et l’École supérieure du parfum. En Italie, il s’agit de l’IAAD (design). En Espagne, il s’agit de CEV (audiovisuel, animation, design).

Une école a particulièrement attiré notre attention, c’est l’EAC : école des métiers de l’art, de la culture et du luxe. Qu’est-ce que l’EAC en deux mots ? Vous formez aux métiers de la médiation et du management de l’art et de la culture ainsi qu’au marketing du luxe et des savoir-faire d’excellence, quelles seront les grandes missions de vos futurs étudiants ? Pouvez-vous nous parler du parcours de quelques-uns de vos anciens étudiants ?

L’EAC forme effectivement les générations futures aux métiers de la culture, du marché de l’art et du luxe.

Dans nos anciens élèves, nous sommes fiers de compter : Elsa Vautrain, Administratrice du Théâtre de Marigny, Pauline Bonneau, Coordinatrice du Théâtre de la Madeleine, Pierre Etienne, Directeur monde du département tableaux anciens chez Christie’s.

Je pense également à Oriane Lieurain, Directrice de la communication digitale chez Piasa, Bahia Bennouna, Administratrice du Festival international de jazz à Casablanca (Maroc) ou encore Alice Grimaud, chargée de production de la scène musicale ; ou encore Jean-Michel Rieu, qui, dans le cadre du MBA Luxe, a réussi une reconversion professionnelle chez Jaeger-LeCoultre.

Tous ces parcours sont autant d’exemples de l’excellence de la formation proposée à l’EAC.

Vous faites partie des groupes importants d’enseignement supérieur en Europe. Quelles sont les grands enjeux de demain en termes d’éducation pour les nouvelles générations, selon vous ?

L’excellence et l’innovation pédagogique sont les deux principaux moteurs de nos écoles. L’excellence, car celles-ci se positionne sur des savoir-faire rares ou des formations pour lesquelles la France est particulièrement reconnue (culture, parfum, luxe, design, animation, digital…). L’innovation pédagogique, car notre stratégie est bâtie sur l’intégration des enjeux actuels de la société : développement durable, économie circulaire, RSE, innovation, data, sécurité et numérique. Notre réactivité nous permet de proposer chaque année de nouveaux programmes, de nouvelles modalités ou de nouveaux contenus de formation. Et nous développons un lien étroit avec l’évolution des secteurs professionnels, permettant l’intégration de nos étudiants sur le marché du travail.

Quels sont vos partenariats en France et à l’international ?

EAC : nous travaillons avec les musées (Rodin, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye), le Ministères de la culture (Forum des industries créatives), l’IMC et l’Unesco, la Scène musicale, l’Institut du monde arabe, l’Assemblée nationale, le Conseil de l’Europe, la FIAC, Christie’s, Piasa, Artcurial, les grands experts ainsi que les grandes galeries parisiennes. International : Shanghai, etc.

L’EAC a une très forte dimension internationale avec 6 programmes 100 % en anglais, ce qui permet de favoriser et développer l’interculturalité (cette année 17 nationalités sont représentées dans nos effectifs). Nous offrons aussi des programmes d’échange (Erasmus+ et bilatéraux) avec 27 universités réparties dans 15 pays.

Quelle est la valeur ajoutée de vos écoles ?

En premier lieu, nos écoles sont professionnalisantes et la pratique en entreprise fait partie intégrante de nos programmes. En second lieu, nos écoles sont tournées vers l’international grâce à nos campus à l’étranger, nos nombreux accords avec des écoles et universités à l’étranger, ainsi qu’à la possibilité pour nos étudiants de réaliser des stages ou des échanges à l’étranger. Enfin, la dimension humaine est primordiale dans nos écoles. Nous attachons un soin particulier à connaître et à accompagner chacun de nos étudiants dans sa spécificité et ses engagements.

Kévin Guenegan

Entretien avec Florence Gabay

AD Education est un groupe fondé en 2009 après la reprise de l’École de Condé par Kévin Guenegan. Il compte aujourd’hui 9 écoles dédiés à la création, à la communication, à la culture et au luxe, présentes sur 30 campus en France, en Italie et en Espagne et comptant environ 10 800 étudiants.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Dans la même catégorie

S'inscrire à la Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer aux actualités de la plateforme, ses nouveaux
articles, ses prochains événements, ses informations inédites et ses prochains projets.

Commentaires

Pour réagir à cet article, vous devez être connecté

Vous n’avez pas de compte ? > S’INSCRIRE

Laisser un commentaire